Menu Fermer

Ngaoundéré capitale de la mode sahélienne

Partagez

Pari réussi pour la première de Sahel Fashion Night. L’événement organisé le vendredi 04 décembre dernier a exposé aux yeux du monde toutes les potentialités de la mode sahélienne à Ngaoundéré.

Une nouvelle histoire de la mode s’est écrite le 04 décembre 2015 à Ngaoundéré. Ce sont 10 stylistes et une vingtaine de mannequins venus des quatre coins du Cameroun et d’ailleurs qui ont mis en exergue l’originalité de la mode sahélienne à cette circonstance. Le défilé de mode et les manifestations culturelles, organisés à l’hôtel Mentong Palace a eu le mérite d’éblouir les invités et participants par-delà la créativité affichée. « Les stylistes chevronnés vont présenter l’originalité de la mode sahélienne et les mannequins seront là pour exprimer le côté professionnel souhaité » annonçait le président du comité d’organisation avant l’événement. Comme prévu, l’art du vestimentaire à la tendance sahélienne a pleinement exposé ses atouts.

 

En présence de nombreux invités de marque qui ont tenu à vivre cette expérience unique en son genre, les acteurs de la mode ont fait voir et surtout imposé le respect du style sahélien. «Nous avons voulu démontrer que la partie septentrionale du Cameroun a son mot à dire dans l’univers concurrentiel de la mode internationale. Le style vestimentaire local doit être reconnu et promu comme tel. » déclare Akb fashion. Plus qu’une nuit de la mode, il s’agissait surtout de défendre la particularité vestimentaire des trois régions septentrionales qui partagent avec le sahel africain un genre vestimentaire unique. Au centre de toutes ces créations, le pagne, outil de travail de prédilection pour tout styliste sahélien qui se respecte.

defile ddefile c

Les participants ont donc vu de différentes couleurs et des coupes variées qu’arboraient les mannequins. Le public s’est révélé conquis et visiblement émerveillé au gala de Sahel Fashion Night 2015. « C’est ma première fois de vivre un tel évènement. J’ai beaucoup apprécié la diversité de tenues qui sont proches de notre culture sahélienne. Je suis maintenant rassuré de ce que notre style vestimentaire n’a rien à envier à celui des autres pays. » confie Mme Aïssatou, participante. L’évènement a connu la participation des artistes de renoms à l’instar de Selengai et Dany Muna, lauréat du concours MUTZIG 2010, vedette de la soirée. La coqueluche du Makossa est venue encourager les stylistes sahéliens à « davantage travailler » pour citer son titre phare « Bats toi ». Son sejour au sahel a réhaussé la première édition.

defile idefile h

La grande nuit internationale de la mode sahélienne dénommée Sahel Fashion Night promue par le Groupe Fad’Art a connu le patronage de la Communauté urbaine de Ngaoundéré. L’on retiendra également la participation de la Délégation des Arts et de la culture ainsi que celle du Tourisme et des loisirs de l’Adamaoua qui étaient aux premières loges. C’est dire que ces institutions accordent une place de choix à la promotion du développement durable à partir des richesses culturelles. La forte mobilisation des acteurs et des médias dénotent de l’intérêt accordé à cette première édition. « Nous n’attendions pas une si forte adhésion des cibles et partenaires à cette première manifestation. La grande participation des tous ces institutions et acteurs venus de divers horizons nous rassure de ce que la mode Sahélienne à un bel avenir devant soit » assure Rodrigue Tapeo, aux commandes de la première édition.

defile fdefile e

Devant la particularité du concept Sahel Fashion Night et conscient de la rareté d’une telle plateforme dans la région carrefour de l’Adamaoua, la mobilisation a été populaire et les affaires bonnes pour les stylistes à la une de la soirée. « J’ai eu beaucoup de commandes et la vente de certains de mes vêtements sur place. En plus je me suis faite connaitre par le grand public qui sait dorénavant ce que je suis capable de réaliser dans mon atelier » fait savoir Suzy Fashion. Malgré le doute qui planait sur la tenue effective des activités annoncées de cette grande saga de la mode sahélienne, chez certains la curiosité a eu le dessus.

defile q

Elsa, une presentatrice de la soirée questionne le promoteur 

La parade de couleur offert à la soirée de la mode sahélienne a été l’œuvre de huit stylistes : Arbouzam Kenegue Bruno, Maïramou Adamou, Matchong Agathe, Kamto Emmanuel, Haoua Hamadou Suzanne, Fanta Nina Labaï, Adiza Marie et Guidjera Elisabeth.L’essai s’avère une réussite de par la qualité du spectacle fourni et la coloration sahélienne magnifiquement exprimée malgré l’absence de nombreux participants étrangers pour cause de calendrier. Ainsi les acteurs et férus de la mode se sont donnés le mot pour que l’expérience soit réitérée.

 

 

 

Partagez

Lisez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *